DÉMARCHES

TOUTES VOS
DEMARCHES
ADMINISTRATIVES

EN SAVOIR PLUS

Adopté le 29 avril par le Conseil municipal, le budget de la Ville vient répondre aux urgences quotidiennes et inscrit de nouvelles orientations pour l’avenir. Santé, propreté, citoyenneté… retour sur les choix budgétaires et politiques du budget 2019.

Le budget de la ville a été adopté par le Conseil municipal le 29 avril dernier. Cette adoption fait suite au débat d’orientation budgétaire qui a permis d’arrêter les grandes lignes de l’équipe en place, élue en février suite aux élections municipales.

Un contexte local compliqué, un héritage lourd. Comme chaque année et comme dans toutes les collectivités territoriales, l’adoption du budget de la ville s’est inscrite dans un contexte local et national compliqué : transfert de compétences et raréfaction des recettes (dotations de l’État, recettes fiscales…), augmentation des dépenses pour répondre aux besoins constants et croissants de services publics. À cet effet « ciseaux » s’ajoute l’héritage de choix budgétaires antérieurs, portés par les majorités précédentes. Nous héritons par exemple de coûts liés au remboursement d’un emprunt contracté en 2015 d’un montant de 5,5 millions d’euros, alors même qu’une enveloppe de 2,8 millions était effectivement nécessaire. « Résultat, nous remboursons aujourd’hui plus de 500 000 € d’intérêts, qui bloque notre capacité d’investissement sur la ville. Par ailleurs, malgré l’apparence des chiffres qui paraissent bons sur le papier, notre capacité d’autofinancement s’annonce négative dans les deux ans à venir. Il va donc falloir faire preuve de bonne gestion et d’ambition pour les exercices budgétaires à venir », explique Olivier Corzani, maire de la ville. C'est pourquoi, l’élaboration du budget s’est voulue ambitieuse et rigoureuse, pour défendre le pouvoir d’achat des habitants et lutter contre le creusement des inégalités. « Le service public local est un recours essentiel pour les populations déjà durement touchées par le recul du pouvoir d’achat », explique Ruddy Sitcharn, maire-adjoint chargé des Finances.

La gestion par les majorités précédentes en quelques chiffres | Le saviez-vous ?

700 000 € > C’est le coût total du cabinet médical des Sources contre 300 000 € prévus initialement.

500 000 € > C’est le coût des intérêts payés inutilement par les Floriacumois pour un prêt surdimensionné.

40 000 € > C’est l’achat d’un fonds de commerce place du 8-Mai-1945 sans aucune utilité.

40 000 € > C’est le coût chaque année du loyer pour le cabinet médical des Joncs-Marins, où n’officie aucun médecin.

8 000 € > C’est la facture d’un cabinet de conseil situé aux Champs Élysées pour trouver des médecins pour le cabinet médical des Joncs-Marins. Aucun médecin n’a intégré ce cabinet médical.

5 000 € > Le bon de commande réalisé par la municipalité précédente pour enfouir, au minimum, 190 000 tonnes de déchets sous le terrain des 7 hectares.

 

DES ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES EN RÉPONSE AUX URGENCES

1. ÉDUCATION : SORTIR DU COURT TERME ET SE PROJETER SUR L’AVENIR

À la rentrée 2019, les locaux du centre de loisirs de l’école Robert-Desnos seront transformés en salle de classe. Mais ces aménagements ne seront pas suffisants. Les chiffres de l’Éducation nationale sont limpides : la ville a besoin d’un nouveau groupe scolaire dès la rentrée 2020.

2. SANTÉ : INVESTIR POUR ATTIRER DE NOUVEAUX MÉDECINS

La municipalité s’engage donc fortement pour attirer deux nouveaux médecins généralistes, en investissant sur du nouveau matériel médical au sein du cabinet des Sources. Une convention de partenariat est également en cour de réflexion avec la clinique Manhès.

3. PROPRETÉ : RENFORCER LES DISPOSITIFS D’INTERVENTION

De nouveaux matériels et véhicules pour le service Entretien et le ramassage des déchets sont prévus au budget 2019. Une étude est en cours pour la création d’un service d’ASVP (agents de surveillance de la voie publique).

4. DÉVELOPPER LA PRATIQUE SPORTIVE

La municipalité fait le choix d’investir sur un terrain synthétique de haut niveau. Ce nouvel équipement sera accessible à un plus grand nombre, aux écoles, collèges et lycées, mais aussi aux enfants du club de rugby.

5. CIRCULATIONS : SÉCURISER ET RÉAMENAGER LES VOIRIES

La municipalité s’emploie à ce que les travaux de sécurisation nécessaires soient réalisés sur la RD445 par le Conseil départemental le plus rapidement possible. La rue Roger-Clavier, très dégradée, fera l’objet de travaux de réfection dès cette année.

6. DÉMOCRATIE LOCALE : CRÉATION DES COMITÉS DE QUARTIER

La municipalité choisit d’investir dans la création de comités de quartier, dotés de budgets propres. Ces comités de quartier ont pour vocation d’être au plus près du citoyen, de le rendre auteur et acteur de la vie de la cité, de son quartier.

7. ASSOCIATIONS : REVALORISATION DES SUBVENTIONS

Parce qu’elles jouent un rôle essentiel au quotidien, les associations se verront de dotées de la revalorisation de leurs subventions, à travers la création d’une enveloppe (15 000 €) pour les projets spécifiques.

 

LES PRINCIPAUX INVESTISSEMENTS DE 2019 PROPRETÉ

PROPRETÉ

  • Acquisition de matériels et véhicules pour le service Entretien et le ramassage des déchets > 40 000 €
  • Déplacement de la zone de dépôt située en bordure du terrain des 7 hectares vers un terrain communal sur la ZAC des Ciroliers > 30 000 €

SANTÉ

  • Acquisition de matériels pour le cabinet médical des Sources > 15 000 €

ENFANCE

  • Transformation des salles d’activités du centre de loisirs Robert-Desnos en salles de classe > 50 000 €
  • Aménagement des APPS Joliot-Curie et Paul-Langevin, ainsi que du centre de loisirs La Ferme > 35 000 €

SPORT

  • Transformation d’un terrain de football en herbe en terrain synthétique > 800 000 €
  • Création d’un éclairage > 380 000 €
  • Sécurisation du parking visiteurs > 32 100 €
  • Remplacement de l’arrosage intégré du terrain d’honneur > 30 000 €

Ces opérations font l’objet d’une prévision de financement à hauteur de 700 000 € composés de subventions de la Région, du Conseil national pour le développement du sport, de la Fédération française de football et d’un don de l’association de football de Fleury. Coût réel estimé des travaux pour la Ville : 500 000 € (soit l'équivalent du remboursement annuel du “trop emprunté” en 2015). 

DÉMOCRATIE LOCALE

  • Création de conseils de quartiers et dotation de budgets propres > 25 000 €
  • Création d’une enveloppe « projets spécifiques » pour les associations > 15 000 €
  • Bourse d’aide au BAFA > 5 000 €

CULTURE

  • Démarrage des travaux d’étanchéité du CMA et lancement d’une étude pour la poursuite de ces travaux sur l’année 2020 > 28 000 €

 

Dossier complet avec infographies à lire dans le Fleury Mag

FLEURY MAG'

magazine 2019 07 08

GUIDE DE LA VILLE

Guide ville 2017 18 mis a jour août 18

GUIDE DES ASSOCIATIONS

guide assos 2017 18 mis a jour aout 18

CALENDRIER

Mardi16JuilletSemaine 29 | Nte Dame Mt Carmel@Pleine lune