DÉMARCHES

TOUTES VOS
DEMARCHES
ADMINISTRATIVES

EN SAVOIR PLUS

Ils sont arrivés en nombre particulièrement élevé cette année. Revigorés par la disparition progressive de certains prédateurs (chauves-souris, poissons, grenouilles…), les moustiques ont envahi nos espaces verts et nos jardins. Alors que faire ? Contre les moustiques, mais aussi les frelons ou les chenilles processionnaires, chacun a son rôle à jouer.

Des nichoirs à chauves-souris. La mairie, soucieuse de la préservation de l’écosystème environnemental, ne s’engagera pas dans un traitement chimique d’ampleur. Ces traitements, très efficaces contre les moustiques, le sont aussi malheureusement sur toutes les autres espèces d’insectes, y compris les abeilles. En revanche, la ville préfère s’appuyer sur des méthodes douces et écologiques. Des nichoirs à chauves-souris seront prochainement installées dans la ville afin de favoriser le retour de ces anti-moustiques naturels et efficaces (jusqu’à 500 à 600 moustiques avalés par chauve-souris chaque nuit).

Sans titre1

Trois pièges à moustiques-tigres sur la ville. Par ailleurs, trois pièges sont installés sur la ville par le Conseil départemental, dans les zones identifiées à risque (zones boisées).

Eliminer les eaux stagnantes. Chaque habitant est invité à adopter certains bons gestes afin de lutter contre la prolifération de moustiques : éliminer les endroits où l’eau peut stagner, changer l’eau des plantes et des fleurs, couvrir les réservoirs d’eau, vérifier le bon écoulement des gouttières… Plusieurs plantes anti-moustiques permettent d’éloigner nos amis volants, comme la citronnelle, la lavande, la mélisse ou encore l’aurone. De nombreux sites internet spécialisés dressent la liste exhaustive de ces anti-moustiques naturels.

Et les frelons asiatiques ? Il n’y a pour le moment aucune stratégie collective contre ce frelon qui soit reconnue efficace. La seule disposition mise en place c’est de faire détruire le nid par un professionnel (la ville prend en charge ceux se trouvant sur l’espace public) et de prévenir le Muséum d’Histoire Naturelle juste afin de cartographier le nombre de nids dans la région et de surveiller l’expansion (http://inpn.mnhn.fr/fichesEspece/Vespa_velutina_fichiers/Fiche_signalement_Vespa.pdf).

Incinérer les nids de chenilles processionnaires. Concernant les chenilles processionnaires, chaque Floriacumois, propriétaire ou locataire, doit supprimer et incinérer les nids des chenilles processionnaires (arrêté municipal n°18-16). Les nids sont repérables par de gros cocons blancs facilement visibles à la cime des arbres. Pour les éliminer, il est fortement conseillé de faire appel à des professionnels qualifiés.

Soyons tous mobilisés et vigilants pour un été sans risques !

 

En savoir plus :

Le moustique tigre en Ile-de-France :
https://www.iledefrance.ars.sante.fr/moustique-tigre-en-ile-de-france

Vigilance moustiques, site d’information actualisé sur les moustiques :
https://vigilance-moustiques.com/

FLEURY MAG'

magazine 2019 09 10

GUIDE DE LA VILLE

Guide ville 2017 18 mis a jour août 18

GUIDE DES ASSOCIATIONS

guide assos 2017 18 mis a jour aout 18

CALENDRIER

Dimanche22SeptembreSemaine 38 | MauriceTDernier quartier